AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR AMORTENCIA Invité ! ҩ La deuxième intrigue va bientôt arriver! ҩ Veuillez privilégier les maisons POUFSOUFFLE et GRYFFONDOR!!! Si possible et si cela n'est pas nécessaire, évitez les maisons Serpentard et Serdaigle ainsi que le statut de "sang pur"

Partagez | 
 

 (m) WESLEY ★ no way out.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
HUFFLEPUFF ҩ Procrastination is hard work.

ϟ inscription : 25/10/2011
ϟ hiboux : 31
MessageSujet: (m) WESLEY ★ no way out.   Mer 26 Oct - 11:45


Aidan Prénom² Nom


ϟ SMELL LIKE IT TEEN SPIRIT
Je me présente, je m'appelle Aidan, nom au choix et j'ai vingt ans. Oui, parce qu'en fait, je suis née le date de naissance au choix en lieu de naissance au choix. Sinon, je suis origines au choix. Je suis de famille sang mêlé. Concernant ma vie amoureuse, je suis célibataire. Je suis un Gryffondor
.


ϟ RUNNING UP THAT HILL
Zeppelin Hestia Weiss-Baldwin
(Zeppelin point of view)

CHAPTER ONE
Je me rappelle la première fois que j'ai rencontré Adrian. Un Gryffondor parmi tant d'autres. Pourtant celui-là avait la tête bien enflée, il faut croire. Et oui, quand on est attrapeur, qu'on gagne un match, il semblerait qu'on soit au dessus du commun des mortels. Arrogant, fut le premier mot qui me vient quand on évoque Adrian. Bref, j'étais en début de seconde année, lorsque je l'ai rencontré. C'était la cohue pour sortir de ce match. Serpentard contre Gryffondor, cela s'est soldé par 150-0 pour ces derniers. Et eux, étaient là, fendant la foule en deux, hurlant comme des fous ! Sauf qu'évidemment, moi je ne regardais pas, je n'avais qu'une envie : retourner dans le dortoir des Poufsouffle. Comme je n'avais – semblait-il – pas les yeux en face des trous. Je l'ai percuté. Erreur, ma pauvre fille ! J'ai eu l'impression que tout le monde s'est figé alors que je me rétamais dans la boue du mois de Novembre. Il a laisser échapper un rire tonitruant, horrible à entendre, j'ai trouver. « Et bien alors ma jolie, tu voulais nous féliciter ? Pas de chance, on traine pas avec les filles de ton espèce. Poisseuse et écervelée. », a t-il dit, en me relevant. Il a cru que j'allais rester planter là, à le regarder bouche bée. J'ai failli, mais non. « Eh ducon. », l'ai-je héler. Il s'est retourné et n'a pas vu le coup venir, je lui ai flanqué ma main dans la figure. Ca a claqué, ses yeux se sont assombris et je suis partie. J'l'ai planté, là. J'aurais pas dû. C'était le début de la fin. Depuis, c'est toujours la même chose. Il m'insulte et tout le toutim, évidemment, on ne lui dit rien à lui. Il semblerait qu'il soit un des rois de Poudlard, avec une sorte d'immunité dégueulasse. Pourtant, un jour tout à basculer. Je passais mes mains sous l'eau dans les toilettes des filles, puis sur mon visage. Il fallait que je laisse couler, les mots blessants, les insultes. Encore et encore. Je semblais si forte pour les autres. Pourtant, l'accumulation finissait toujours par arrivée. Et là, c'était foutu, je pleurais à assécher mes yeux. C'était cela craquer. Puis je desserrais ma cravate. Les toilettes étaient vides, comme toujours. Ouf. J'avais dit que j'allais chercher mes affaires dans le dortoir. Encore un p'tit mensonge. Zeppelin, tes parents t'ont pas éduqué ainsi ! Alors je m'adosse contre le mur, la tête embrumée par mes pensées. J'avais l'impression de passer pour une faible. Mais je ne le suis pas. Je ne veux pas l'être, peut-être que s'ils voyaient que je les ignoraient, ils me foutraient la paix ? Sans doute pas, mais je pouvais essayer. C'était sans compter sur Adrian. Il semble qu'il n'est pas avec ses amis stupides, il est là, il me regarde. Pas comme d'habitude. Et là, je le vois, je me relève et sèche mes larmes avant qu'ils ne les voient. Trop tard. Il vient à mes côtés, toujours silencieux. Je me mets à pleurer sans pouvoir m'arrêter. Quelle conne. Il passe une main sur ma joue et je le regarde, étonnée. « Qu'est ce que tu fais ? C'est encore un stupide pari avec tes débiles qui te servent d'amis ? Pourquoi tu fais ça ? ». Il m'oblige alors à lui faire face. « Je suis désolé. Je … j'ai une réputation à tenir. J'arrive pas à m'en défaire.», dit-il. J'eus un rire amer. Comme ça il riait d'elle, mais jamais pour de vrai. C'était ce qu'il disait. Bien que méfiante, je continuais de pleurer et il me serra contre lui. Depuis ce jour, ce n'est pas comme avant. Ce n'est plus comme avant. Comme par exemple à Noël. Nous rions aux éclats dans la salle commune des Gryffondor. Adrian m'avait invité à entrer. « On devrait peut être arrêté tout les deux. Jusqu'aux prochaines vacances. Ils rentre dans quelques jours. ». Mon rire s'éteignit peu à peu. Nous nous cachions. Je ne savais pas réellement pourquoi nous le faisions, mais j'avais confiance. Ensemble, nous ne formons qu'un, c'est bizarre, mais intense. Secret, secret encore et toujours secret. Je soupire. La salle était déserte, normal. C'était les vacances. Tous les élèves étaient rentrés, sauf Aidan et moi. Nous n'aimions pas rentrés. Nous passions donc tout notre temps ensemble. Parler, rire, se chamailler. Point. « Même si j'en ai assez. Je comprends, je te promets, du moins j'essaierais de ne pas t'en vouloir … si tu recommences tes vieilles habitudes. ». Je lui offrit un petit sourire. Il me rendit mon sourire. Puis il se pencha vers moi. Mon cerveau se mis à tourner à cent à l'heure, mais lorsque ses lèvres rencontrèrent les miennes, elles tuèrent mes hypothèses dans l'instant.

CHAPTER TWO
« Alors Miss-lèche-cul, comment ça va aujourd'hui ? Pas trop fatiguée de faire de la lèche ? ». Tout ses amis rirent comme des porcs. Tout était pire. Ils se moquaient toujours de moi, m'insultait. Surtout lui, encore et toujours. Bien que nous nous voyions toujours. Je déguerpis donc le plus vite possible. Mais je ne pus pas les semer. Le groupe rouge et or me suivirent. « Et vous savez ce qui est le plus drôle, c'est qu'elle croit que j'ai pu tomber amoureux d'elle ! Tout ça depuis les vacances de Noël ! Désolé de gâcher la surprise, les potes, mais j'ai pas réussi à me retenir ! ... Petite arriéré, sang de bourbe ! », s'exclama t-il, me laissant pantoise. Une de ses admiratrices se mit à rire comme une folle et me poussa en passant. Je m'affale donc par terre. Et Adrian me lance un regard assassin, je manque de m'étouffer et je retiens mes larmes. Ils partirent en riant. Il m'avait eu, j'aurai dû mieux se méfier. C'était fini, plus jamais, je ne retomberais dans le panneau. Jamais, jamais, jamais.

CHAPTER THREE
Il faisait sombre. C'est bientôt le levée du soleil. Je n'arrivais pas à fermer l'œil, trop obsédé par ma nouvelle relation avec Aidan. Si le garde chasse me trouve, je suis une fille morte. Ce n'était pas si grave. Je me sentais bien ici, pas de limite. Je me sentais en sécurité comme comprise par un monde inconnu. Après avoir passé quelques minutes à marcher, m'enfonçant encore plus dans la forêt. Je le vis. Pour la première fois de ma vie, je voyais un lycanthrope. Du moins, je crois. Alors la rumeur était vraie. Je me figée, je me rappeler très bien toutes nos leçons des forces du mal. Il semble chasser, mais je me mis à reculer lentement. CRAC! Une branche sous mon pied. Il se retourne et me fixe, babines retroussées. Mon dieu, quelle bêtise d'être là, un soir de pleine lune ! Il s'approche, sentant mon odeur ! Faite qu'il ait pris une potion tue-loup ! Je reste là, sans rien faire. Il semble que le soleil ait décidé de me sauver. Un rayon filtre à travers les arbres. Le loup, se met à courir pour se cacher. Je le regarde, puis je me met à le suivre. Quelle folle, je fais! Alors que le soleil se lève, le loup s'allonge sur les feuilles et gesticule. Je n'ose pas approcher. Et il se métamorphose devant moi. C'est Aidan. Je me retiens de hurler et de pleurer. Je plaque une main sur ma bouche puis m'enfuis, non sans avoir croiser son regard.
----------------------------------------------------------------------------------------------
(Aidan point of view)
CHAPTER ONE.
Je me rappelle la première fois que je l'ai rencontrée. Zeppelin. Une Poufsouffle, une fille à couper le souffle. Mais il n'y a pas que ça. Lorsque je l'ai vu, du moins lorsqu'elle m'a percuté pour la première fois. Il s'est passé quelque chose d'étrange. J'étais en début de seconde année, et nous venions de gagner le match de Quidditch contre les Serpentard. Nous hurlions comme des fous, heureux d'avoir mis la pâtée aux Serpents. Nous sommes entrés en collision et tout est devenu bizarre. Je n'ai pas pu m'empêcher de la fixer, la pauvre gisais dans la boue.
flashback
 « COURS HESTIA ! NE T'ARRÊTE PAS ! », l'hurlais-je. Elle trébucha et tomba à terre. Lâchant ma main, nous entendions des hommes hurlant derrière nous.  « Je ne peux plus, Aymeric. Laisse-moi. », me supplia t-elle, les joues striaient de larmes.  « Jamais, je t'ai promis, tu te souviens ? Jamais, je ne te laisserais. Lêve-toi, mon amour ! », criais en la relevant. Elle avait l'air à bout. Je la pris alors dans mes bras et me mis à courir. Elle pleurait doucement dans mes bras et me réchauffa dans cet hiver glacial.
Fin du flashback
Pour ne pas montrer mon trouble. J'ai laisser échapper un rire tonitruant. « Et bien alors ma jolie, tu voulais nous féliciter ? Pas de chance, on traine pas avec les filles de ton espèce. Poisseuse et écervelée. », ai-je dit. Cela m'a fait mal au cœur, surtout après la scène qui s'était déroulé dans ma tête. J'ai cru qu'elle allait rester planter là, à me regarder bouche bée. Mais non. Apparemment, elle n'avait pas ressenti la même chose que moi. « Eh ducon. », m'a t-elle héler. Je me suis retourné et n'ai pas vu le coup venir, elle m'a flanqué sa main dans la figure. Ça a claqué, mes yeux se sont assombris et elle est partie...C'était le début de la fin.

CHAPTER TWO.
Je lui ai fait du mal. Elle ne pardonnera jamais. Pourtant, il faut que je m'excuse, que je la récupère. Je ne peux pas vivre sans elle. Tout cela parce qu'Alexey nous à surpris entrain de nous bécoter dans la bibliothèque. Quel con ! Mais là, il fait sombre, mais encore un peu clair. Le levé du soleil n'est pas loin. Heureusement, qu'il a de la place dans la forêt sinon, je ne pourrais pas faire de rencontre avec un élève au moins ! Alors j'étais là, encore et toujours là pour me défoulé en attendant le jour. Alors je double ma vitesse, puis je m'arrête sentant une odeur derrière moi ! J'entends une branche craquer mes instincts me disent de me retourner. Je me retourne alors. Une silhouette est là, devant moi. Pas ça, non pas ça. Zeppelin. C'est elle qui se tient devant moi, le regard effrayé. Heureusement que j'ai pris ma potion, sinon elle serait déjà mordue. Et peut être morte. Puis un rayon de soleil apparaît, m'alertant que le jour approche et ma transformation aussi. Non, il ne faut pas qu'elle me voit ! Je me mets à courir, loin d'elle. Mais elle me suis, je suis la proie à présent. La douleur est là, à présent. Je ne peux plus et m'affale par terre. Je me tortille en poussant des hurlements. Puis je me métamorphose. Elle me voit, elle sais que c'est moi. Je vois les larmes afflue au bord de ses yeux, le cri arrive mais rien. Elle part en courant. Et moi, je me sens vide.


ϟ WHAT I LIKE ABOUT YOU

arrogant - égocentrique - sensible - qui a une épaisse carapace pour se protéger - courageux - rusé - froid – distant – protecteur – doux – bagarreur – réfléchi – créatif – intelligent – drôle.
ϟ SOMEONE LIKE YOU

✔ Ses parents sont décédés alors qu'il était très jeune, le laissant seul avec son grand frère. Il était très doux, très affectueux et très sage, mais la perte de ses parents l'a complétement retourné. Suite à la mort de ses parents, son frère et lui, on étaient mis dans un orphelinat. Bien qu'il soit très attaché à son frère, la mort de ses parents à transformer le petit garçon aimant et doux. Il est devenu rebelle, prétentieux et infect. Il s'est donc échappé de l'orphelinat, une nuit de pleine lune et s'est enfoncé dans la forêt en lisiére du parc de l'orphelinat. Malheureusement, il a fait une trés mauvaise rencontre. Il s'est fait mordre et est devenu lycanthrope. En plus de devoir cacher sa nature de sorcier aux yeux des autres pensionnaires, il a dû ajouter la lycanthropie. Avec l'aide de son frére, chaque nuit de pleine lune, il s'enfermais dans les sous-terrains de l'orphelinat. Ils y ont passé leur enfance jusqu'au 14 ans d'Aidan et jusqu'à ce que son frère atteigne la majorité. Ils sont donc ensemble dans un appartement – seulement pendant les vacances d'été – deux mois par an.

✔ Il n'est pas méchant, il se protège et n'arrive pas à se dépêtrer de son image. A cause de cela, il a perdu un bon nombre d'ami.

✔ C'est un loup-garou. Seule Zeppelin - un ou deux de ses amis si vous le souhaitez - est au courant. Il est d'ailleurs très amoureux d'elle, bien qu'il lui ai briser le cœur.

✔ Le reste est libre !




Dernière édition par Zeppelin H. Weiss-Balwin le Mer 26 Oct - 13:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HUFFLEPUFF ҩ Procrastination is hard work.

ϟ inscription : 25/10/2011
ϟ hiboux : 31
MessageSujet: Re: (m) WESLEY ★ no way out.   Mer 26 Oct - 11:46

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) WESLEY ★ no way out.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (M) PAUL WESLEY ☆ free.
» Pretty Little Liars
» On vous présente Wesley, un adorable petit chien qui porte un appareil dentaire ! Oui oui…mais vous allez voir, c’est pour son bien !
» (M/LIBRE) PAUL WESLEY ≈ Only the dead have seen the end of war
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le début du commencement. :: JE JURE SOLENNELLEMENT QUE MES INTENTIONS SONT MAUVAISES-
Sauter vers: