AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR AMORTENCIA Invité ! ҩ La deuxième intrigue va bientôt arriver! ҩ Veuillez privilégier les maisons POUFSOUFFLE et GRYFFONDOR!!! Si possible et si cela n'est pas nécessaire, évitez les maisons Serpentard et Serdaigle ainsi que le statut de "sang pur"

Partagez | 
 

 (F) HOLLAND ◮ S'IL FAUT MOURIR, AUTANT VIVRE A EN CREVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
GRYFFINDOR ҩ I think my spine exploded but i'm fine.

ϟ inscription : 03/09/2011
ϟ hiboux : 110
MessageSujet: (F) HOLLAND ◮ S'IL FAUT MOURIR, AUTANT VIVRE A EN CREVER.   Ven 9 Sep - 16:49


islène g. o'gallagher


ϟ SMELL LIKE IT TEEN SPIRIT
Je me présente, je m'appelle islène et j'ai dix-neuf ans. Oui, parce qu'en fait, je suis née en 1992 en irlande. Sinon, je suis irlandaise. Je suis de famille moldue. Concernant ma vie amoureuse, je suis (mal)heureuse. Je suis une élève de poudlard.
.


ϟ RUNNING UP THAT HILL
gavin téonard rosier
et puis un jour, tu vois, on s'était dit qu'il y avait un quelque part où tout ce que l'on avait perdu réapparaissait. on y croyait dur comme fer. on pensait que son joli dessin, celui avec les arbres et les fleurs y étaient; on pensait que ma première montre se trouvait aussi là-bas, comme plein de chose. on l'a cherché, cet endroit, mais on l'a jamais trouvé. plus on y pensait, plus ça nous obsédait. et les objets sont réapparus vers nous; son dessin entre deux feuilles de livre; ma montre dans une boîte du grenier. et un jour, on a perdu notre innocence. elle est pas réapparue.

« Un jour, je serai la plus grande sorcière du monde ! » « C'est ça, ouais. » Ils marchaient tranquillement, retournant chez eux. Rase campagne, il leur fallait marcher environ vingt minutes pour relier l'école jusqu'à leurs petites maisons voisines. Islène et Téonard se connaissait depuis tout petits. Ils avaient limite changé leurs couches ensemble. Ils se disaient tout. Ils savaient tout l'un de l'autre. Ils s'adoraient. C'était elle qui était allée vers lui, alors qu'il regardait d'un air morne le paysage, à travers le léger grillage de l'école. Elle, le rayon de soleil par définition. Inséparables. Ils étaient inséparables. Et puis, il lui avait dit qu'elle était sorcière. Il l'avait remarqué, alors que les fenêtres se fissuraient, lorsqu'elle prenait sa défense et que ses émotions prenaient le pas sur son contrôle. « Je guérirai ma mère ! » « Bien sûr.. » La mère d'Islène était malade. Suffisamment pour que les deux amis ne comprennent pas vraiment le nom de la maladie, trop long, trop compliqué, trop insoutenable. Suffisamment grave pour que Téo, alors âgé de huit ans, puisse la porter dans ses bras. Suffisamment pour que la génitrice de la brune porte des foulards et pour qu'elle n'ait pas de sourcils - ce qui intriguait Téonard tout comme Islène. Tous les frères et toutes les sœurs d'Islène étaient tristes. Petite dernière, elle ne comprenait strictement rien. Et puis, pourquoi son père pleurait tout le temps, quand il croyait que personne ne le regardait ? Un mystère. Islène savait juste qu'il fallait guérir Maman. Sinon, c'était vraiment pas cool. « A demain, Téo. » « A demain, Islène.. » Et, pour la première fois depuis trois ans qu'ils se connaissaient, elle posa un baiser sur sa joue et, elle-même les joues roses, alla s'enfermer chez elle.

« Laisse-moi tranquille. » « Mais, Téo.. » « Laisse-moi tranquille, j't'ai dit ! » Elle avait posé une main hésitante sur son épaule, avant qu'il ne se dérobe et la foudroie du regard. Couloirs, Poudlard. Il avait le rouge aux joues. Il n'avait pas envie qu'on le voie avec cette née-moldue, alors que la polémique sur les pros-purs étaient dans toutes les discussions. Il n'avait pas envie qu'on le voit s'adressant à Islène, alors que la guerre était remise sur le tapis, avec les idéaux de chacun des partis. Elle, elle ne pensait pas son Téo capable de faire cela. Celui qu'elle comprenait d'un regard, même pas, d'une pensée. Celui qui l'avait toujours défendue. Celui qui, là, accélérait loin d'elle. Elle resta plantée, là, la bouche ouverte. Quel salaud, pensa-t-elle en tournant les talons et en baissant le regard. Qu'il aille se... elle serra les dents, ravala ses larmes et ses pensées amères, songeant que peut-être il reviendrait vers elle s'excuser, se justifier qu'il avait eu une dure journée.
Ils ne s’adressèrent plus jamais la parole.

Quand elle le regardait, elle voyait bien que quelque chose ne tournait pas rond. Il avait des absences, des pertes de contrôle, des trébuchements sur du lisse. Il avait ce comportement odieux, parfois, cet air supérieur. Mais d'autres fois, il rigolait, plus largement qu'il ne l'avait jamais fait. Islène pensait que c'était mieux ainsi. Que, de toutes manières, il était mieux sans elle et son amour inconditionnel. Elle aimait penser qu'il était heureux, d'une certaine manière. Elle n'arrivait jamais à comprendre pourquoi il avait tant changé. Ce n'était pas venu progressivement. Non. D'un coup. Bam. Voilà, plus le Téo qu'elle avait toujours connu.. et si elle cherche des réponses à ses questions, c'est dans le plus grand silence et dans la plus profonde des indifférence.


ϟ WHAT I LIKE ABOUT YOU

« elle a l'ivresse de la vodka, la folie de la tequila »
un animal caméléon pour le côté adaptable et invisible.
une chanson halo/walking on sunshine - glee cast cover (beyoncé/katrina & the waves) pour le côté joyeux.
un mot simplicité.
un jeu ni oui, ni non pour le côté enfantin.
un mois juillet pour l'été.
un livre un jour - david nicholls pour l'amitié compliquée.
un sentiment l'amitié.
une citation ton amitié m'a souvent faite souffrir alors sois mon ennemi, au nom de l'amitié - william blake.
une couleur l'orange pour la couleur chaude.
une boisson liptonic pour le côté pétillant.
un alcool la vodka parce que c'est fort.
ϟ SOMEONE LIKE YOU

La mère d'Islène était malade. Suffisamment pour que les deux amis ne comprennent pas vraiment le nom de la maladie, trop long, trop compliqué, trop insoutenable. Suffisamment grave pour que Téo, alors âgé de huit ans, puisse la porter dans ses bras. Suffisamment pour que la génitrice de la brune porte des foulards et pour qu'elle n'ait pas de sourcils - ce qui intriguait Téonard tout comme Islène. Tous les frères et toutes les sœurs d'Islène étaient tristes. Petite dernière, elle ne comprenait strictement rien. Et puis, pourquoi son père pleurait tout le temps, quand il croyait que personne ne le regardait ? Un mystère.
En tant que sorcière, sa famille l'a toujours acceptée. Elle est née et a vécu près de Belfast, en Irlande. Elle a toujours été dans la moyenne, s'intéressant plus au social qu'à l'école. Le reste est totalement libre I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
RAVENCLAW ҩ think and wonder. Wonder and think.

ϟ inscription : 11/09/2011
ϟ hiboux : 24
MessageSujet: Re: (F) HOLLAND ◮ S'IL FAUT MOURIR, AUTANT VIVRE A EN CREVER.   Dim 11 Sep - 20:25

Si tu veux de moi, je suis là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GRYFFINDOR ҩ I think my spine exploded but i'm fine.

ϟ inscription : 03/09/2011
ϟ hiboux : 110
MessageSujet: Re: (F) HOLLAND ◮ S'IL FAUT MOURIR, AUTANT VIVRE A EN CREVER.   Mer 14 Sep - 17:02

    tu sais très bien que je veux de toi (je veux que tu me fasses plein de bébés, je le redis èé ) boumboum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SLYTHERIN ҩ It's kind of fun to do the impossible.

ϟ inscription : 18/08/2011
ϟ hiboux : 743
MessageSujet: Re: (F) HOLLAND ◮ S'IL FAUT MOURIR, AUTANT VIVRE A EN CREVER.   Mar 11 Oct - 22:34

Scénario Pris

_________________
“Sometimes you have to be apart from people you love, but that doesn't make you love them any less. Sometimes you love them more.” There are moments when i wish i could roll back the clock and take all the sadness away, but i have a feeling that if i did, the joy would be gone as well. So i take the memories as they come, accepting them all, letting them guide me whenever i can - she loved him; it was as simple as that. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: (F) HOLLAND ◮ S'IL FAUT MOURIR, AUTANT VIVRE A EN CREVER.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(F) HOLLAND ◮ S'IL FAUT MOURIR, AUTANT VIVRE A EN CREVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» comment leur expliquez-vous qu'il ne faut pas taper?
» Dormir sur le trottoir et y mourir de froid,"...SI JE SUIS ELU ..."
» les 100 films qu' il faut avoir vus dans sa vie...
» Faut-il obliger les détenus à travailler en prison?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le début du commencement. :: JE JURE SOLENNELLEMENT QUE MES INTENTIONS SONT MAUVAISES :: Failamalle, il est temps de partir!-
Sauter vers: