AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR AMORTENCIA Invité ! ҩ La deuxième intrigue va bientôt arriver! ҩ Veuillez privilégier les maisons POUFSOUFFLE et GRYFFONDOR!!! Si possible et si cela n'est pas nécessaire, évitez les maisons Serpentard et Serdaigle ainsi que le statut de "sang pur"

Partagez | 
 

 Life is unexpected ♣ Nohlan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
HUFFLEPUFF ҩ Procrastination is hard work.

ϟ inscription : 07/08/2011
ϟ hiboux : 174
MessageSujet: Life is unexpected ♣ Nohlan   Ven 2 Sep - 22:34




♣ Je me souviens il me semble, des jeux qu'on inventés ensemble. Je retrouve dans un sourire, la flamme de mes souvenirs




Ennuyeux. C'était exactement ce mot qui qualifié à ce moment même le cours ou Briséis assistait. Elle se demandait encore pourquoi elle avait pris "Étude des runes" en option, le professeur était grincheux et arrogant. En plus cela se voyait qu'il n'aimait pas la jeune fille, la preuve en était qu'il prenait un malin plaisir à lui poser des questions portant sur le cours en sachant parfaitement que Briséis n'avait pas apprit sa leçon. Et histoire de bien l'humilier encore devant ses camarades elle se taper à chaque fois la traduction d'un texte magique en oral. C'était clair et net : entre elle et ce professeur ce n'était pas l'amour fou. Pour ne pas rajouter à son malheur, elle était assise prés de Billie le Ronfleur et cela jusqu'à la fin de l'année. Ce garçon était une plaie, personne n'osé s'asseoir à coté de lui, le pauvre garçon avait bus par inadvertance dans son enfance une potion qui fait, qu'il dort cinq minutes toutes les heures. Les professeur connaissaient pertinemment sa "maladie" et c'est pour cela qu'il attribué le privilège d'être le voisin (ou la voisine dans ce cas) de Billie à l'élève qu'il supportait le moins. Elle se souvient qu'elle avait priés pour ne pas être à côté de lui et BAM dans ta figure Briséis, cela était arrivé. Elle ne comprenait vraiment pas pourquoi ce professeur la détestait, enfin si elle en avait une vague idée ... Deuxième année, dans les couloirs de Poudlard elle était avec des amis et ils énuméraient tout les professeurs de l'école, arrivée à celui des runes Briséis ne pus s'empêcher de dire en rire "Non mais vous l'avez vu celui là, mais quel horreur cette homme, quel horreur ! Il met des pantalons qui font deux fois sa taille et crève d'envie d'invité Mme Pince qui préférerais avoir un rendez-vous avec Russard plutôt qu'avec lui" Manque de bol il se trouvait derrière elle. Manque de bol aussi elle avait découvert la même année que c'était son professeur. Depuis il jette son dévolue sur la jeune blonde pour se venger de l'affront qu'elle lui avait fait pendant sa jeunesse. Elle n'en pouvait plus d'entendre pendant 5 minutes les ronflements atroce de Billie, c'était pire que tout ce qu'il pouvait y avoir au monde. Heureusement pour elle la sonnerie retentit et elle pouvait sortir de son enfer quotidien. Elle voulait se dépêcher d'atteindre la sortie sans se faire voir mais " Miss Ferguson s'il vous plait ! J'ai remarqué que vous n'aviez pas -encore- appris votre leçon, ce qui me désole au plus haut point. Je pense qu'une punition s'impose. Vous me ramènerait ce soir tout ces vieux livres à la bibliothèque" Briséis le regarda d'un air interloquée, elle ne savait pas si elle devait rire ou pleurait. Avant de partir le vieux machin ne pus s'empêcher de rajouter " Oh et Miss Ferguson : soyez à l'heure ! " Elle était réputée pour être la pire retardataire de tout les temps. Quoi ? Il vaut mieux se faire attendre qu'attendre quelqu'un. Et c'est totalement énervé que Briséis allât rejoindre ses appartements pour déposer quelques affaires, non mais il se prenait pour qui ? Comme si elle n'avait pas assez à faire dans la journée sans être la boniche personnel de Monsieur, il fallait vraiment qu'il se trouve une bonne femme cette homme ! C'est alors qu'elle se mit sur son lit, plein de question existentiel sans réponse du genre " Pourquoi la vie est ainsi ? Pourquoi c'est toujours les bonnes gens qui trinquent ?" Une fois partit dans ses tergiversation on ne pouvait plus l'arrêter. Après un certain temps elle se mit en route pour déjeuner. La grande salle était bondée et la table des Pouffsoufle ne laissait pas de place libre, elle savait bien qu'il fallait qu'elle vienne plus tôt. C'est alors qu'elle se retrouva prés d'une bande de garçon qui n'arrêter pas de parler Quidditch : elle était décidément maudite. 30 minutes plus tard : "Ouais mais c'est un truc de fou ! T'a vu quand Yan Peters à envoyer le Souaffle, ouah c'était de la patate !" Tout l'être de Briséis criée "Achevez moi tout de suite !" En plus de cela il criée comme une bande de chimpanzé qui vienne de découvrir la vie. Cette journée était décidément l'une des pire journée de sa vie, le destin avait décidé de jouer avec elle.
L'heure d'aller chercher les livres étaient arrivé, et c'est d'un pas traînant que Briséis alla les chercher sous le regard moquer et à la fois sa disque de son professeur tant détesté. Il y avait une tonne de livre et aucune âme charitable ne c'était proposé de l'aider dans les couloirs, elle était en train de maudire tous les élèves de l'école quand PAFF. Elle venait de percuter quelqu'un de plein fouet. Vu que la pille de livre lui cacher sa vu et que son attention était tournée vers des pensée peu honorable, elle n'avait pas remarqué q'une personne était venue en face. Là c'était la goutte de trop, elle se massa le front encore endoloris, avec tout éparpillé devant elle des livres.

Briséis « Non mais tu peut pas faire gaffe ! Franchement t'a vu ce que tu a fait, maintenant va falloir que je ramasse tout ... »

Elle prit la peine pour la première fois de regarder la personne qu'elle avait percuté : elle le connaissait. Elle l'avait déjà vu avec Proserpine, mais elle avait l'impression de toujours l'avoir connue comme si ... ils étaient liés ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
GRYFFINDOR ҩ Life is short, break some rules.

ϟ inscription : 05/08/2011
ϟ hiboux : 661
MessageSujet: Re: Life is unexpected ♣ Nohlan   Sam 3 Sep - 21:18

❝ All we know is distance we're close and then we run with or without you ❞
« Tu lui a donné ses médicaments ? » « Je l'est fait.  » « Et tu lui as fait prendre son bain ? » J'étais en train de faire un interrogatoire à ma mère en ce qui concernait mon chimpanzé, Céasar. J'avais dans l'idée au début de lui faire parvenir une beuglante mais vue qu'elle n'étais pas ma vrai mère et que nous n'étions donc pas liés par le sang, j'avais peur des représailles. Il était rare dans le monde des sorciers d'avoir ce type d'animal c'est pourquoi je ne le ramenais jamais à Hogwarts. Je n'aimais pas faire parler de moi et surtout je ne voulais pas que des personnes ayant de mauvaises intentions l'approche. Au bout d'une bonne demi-heure j'avais fini par raccrocher, il était tant de rejoindre les cachots pour le cour de potion. Autant je savais maitriser les sorts à la perfection, autant mélanger des herbes magiques pour obtenir quelque chose de liquide ne rentrais pas dans mes qualifications. J'avais deux mains gauche en ce qui concernait de faire ne serait-ce que du polynectar et pourtant dieu seul sait qu'en troisième année combien de fois on s'est amusé à prendre ce jus dégueulasse pour obtenir les informations que l'on voulait avec Proserpine. On ne pouvait pas dire aussi que le professeur m'aidait à apprécier la matière. Étant complètement désintéressé par cette matière, il avait fini par me confondre avec sa tapisserie. La semaine dernière il avait posé un livre sur ma tête comme si de rien était et ne parlons même pas du chaudron remplit de felix felicis du mois derniers qui m'avait obligé à enfiler une robe appartenant aux Serpentard. Évidement la mienne était fichu et vue qu'il était pro serpent d'argent, je n'eus guère le choix même si j'aurais préféré me balader en caleçon plutôt que de porter ce vieux bout de tissus hideux. Dieu seul savait à qu'elle point je les détestaient ces verts. Tout ce que je voulais actuellement c'est rentrer chez moi, retrouver mon chimpanzé et emmerder mon monde en me plaignant même si je savais qu'au fond Hogwarts finirait toujours par me manquer. « Alan ? » je m'étais endormi sur l'épaule de ma blondie préféré, elle avait l'habitude surtout ces derniers temps et surtout parce que ce cour s'appelait potion. Elle tentait alors de me réveiller dans la plus grande discrétion possible. « Laisse-moi je vais bientôt remporter la coupe du monde de Quidditch.. » dit-je dans mon sommeil, elle fini alors par me donner un grand coup dans les côtes ce qui m'avais fait sursauté. Une vingtaines perds d'yeux étaient tourné vers moi et je voyais déjà l'air moqueur qui recouvrait leur visage. « Nolenby peux-tu me dire comment on fait un filtre d'amour ? » bon sang j'avais oublié cette façon qu'il avait de toujours déformer mon prénom ou de carrément le remplacer par un autre, seul lui avait ce don pour faire une jolie mixiture histoire que tout le monde se foute de moi. C'est sans doute pour ça que les trois quart du temps je ne lui répondrais pas. « Je ne sais pas professeur » il me lança alors un regard désespéré puis il se mit à rouler des yeux, en même temps que pouvait-il attendre de moi ? C'est vrai en six ans, je ne lui avait jamais rien concocté d'exceptionnelle, je faisais même plutôt exploser les choses. « Quelqu'un d'autres saurait me répondre ? » Et comme toujours la première de la classe levait la main et me ridiculisais en beauté. Je ne l'a détestait pas mais je l'appréciait pas non plus. Je détestais son air de madame je sais tout. Je repartis alors de plus belle dans mes rêves, au moins là j'étais le roi.

Le cour de potion m'avait requinqué, j'étais en plein forme pour participer à mon entrainement de Quidditch. Je me souviens encore de mes premiers entrainement il y a trois ans, je volais comme un débutant et je m'étais ridiculisé parce que je n'avais pas confiance en moi. Au finale j'avais fait gagner mon équipe, pas par mes maladresses mais parce que quelqu'un m'avais donner cette dose de confiance dont je manquais éperdument. Il suffisait de me faire croire quelque chose et je le croyais, je n'étais pas naïf mais dans les cas désespéré je l'étais totalement. J'étais devenue l'un des meilleurs de mon équipe, en même temps gardien une fois que t'avais le truc ça n'étais pas bien compliquer de faire son travaille. J'étais le genre acharné et perfectionniste lorsqu'il s'agissait de Quidditch. Que voulez-vous on en refera pas deux comme moi et puis après tout les résultats sont là. Le Quidditch était un moyen pour moi de me libérer ce dont j'avais le plus besoin en ce moment, me changer les idées. Une fois l'entrainement terminé, je partit rejoindre la grande salle. Il y avait du monde comme à chaque fois, toutes les tables étaient remplit sauf un bout de la table des Gryffondors. C'est ainsi qu'avec l'équipe de Quidditch ont avaient décidé de manger tous ensemble. J'étais toujours collé à Proserpine, ce qui nous valait encore les foudres de certaines personnes qui ne comprenaient pas notre amitié. Après tout qu'es-ce que j'en avais à faire des autres ? J'en était pas au point de lui donner à manger avec ma propre fourchette et lui rouler des galoches en toute amitié. Ce que les gens pouvaient être mauvaises langues. Notre petite bouf entre Gryffondors avait fini en bataille de nourriture générale. Cela n'avait duré qu'une bonne dizaine de minutes puisque le concierge qui était toujours dans les bons coups nous avaient fait regagner les dortoirs avec une sanction qui sera de nettoyer la grande pendant une semaine entière. Un moment de courte durée qui en laissait place à d'autres avec cette punition qui allait surement nous attraper plus qu'autre chose. Je mis donc une robe propre puis partit en direction de la bibliothèque, il fallait que j'aille chercher un livre sur les inventions moldu pour mon prochain cour avec le club dont j'étais à la tête. J'étais assez pressé puisque je comptais rejoindre une bande d'amis à Pré-Au-Lard même si je ne leur avait pas assuré ma totale présence. Je marchais sans doute un peu trop vite puisque distrait par une chouette qui m'étais passé bien trop prêt je percuta quelqu'un de plein fouet. «  Non mais tu peut pas faire gaffe ! Franchement t'a vu ce que tu as fait, maintenant va falloir que je ramasse tout ...  » J'étais encore sous le choc et je ne comprenais donc pas sa réaction agressive. C'était bien ma veine en ce moment, je me faisais remballer par tout le monde. Je devais avoir la tête à l'emploi. « Je m'excuse, je ne voulais pas.. Je veux dire je vais t'aider.  » dit-je en balbutiant tout en reprenant mes esprits. Je me mit debout puis en me penchant pour l'aider à ramasser tous ses livres, je me mis à observer la jeune femme, son visage me disais quelque chose.. Comme une air de déjà vue.. Des impressions comme celles-là j'en avais à la pelle en ce moment mais cette fille avait vraiment un visage spéciale. Je devais encore me faire des idées, c'était ça c'était encore le fruit de mon imagination tordu qui me faisais des tours. Elle était en train de tenter de ramasser tous ses livres et moi je me trouvais pencher en train de l'observer. J'espérais qu'elle ne me prenais pas pour quelqu'un de bizarre, je pris alors plusieurs livres et les mis en tas dans un côté. Elle était vraiment courageuse de porter tout ça, toute seule. Je ne pu encore une fois détacher mon regard de son visage qui m'étais drôlement familier.  «  On ne s'est pas déjà croisé quelque part ?  » dans une vie antérieure j'avais bien envie de rajouter ces quelques mots mais au vue de mes derniers flashs d'Edward et Ruby se serait complètement fou de m'imaginer qu'elle aussi je l'avais connu au temps d'Edward.. Si je ne devenais pas complètement dingue bien évidemment, parce que j'étais dans la phase où j'acceptais d'avoir eu plusieurs vies. Du moins je me persuadais que je pouvais accepter cette éventualité.  «  Excuse-moi je dois avoir rêvé, si t'as besoin d'aide pour emmener tes bouquins je ne sais où, je veux bien te proposer mon aide.  » c'était plus fort que moi, il fallait que j'en sache plus sur cette fille. Je me la faisais genre j'ai rêvé alors que je savais qu'il y avait anguille sous roche, des impressions de déjà vue lorsque je rencontrais de nouvelles personnes j'en avais peu mais maintenant que ça m'arrivais les trois quart du temps, je ne laissais aucune occasion me filer entre les doigts.

_________________

So no one told you life was going to be this way. Your owl’s a joke, you’re cursed, you’re love life’s DADA. It’s like you’re always stuck in Slughorn’s class, Well, it hasn’t been your day, your week, your month, or even your year. But, I’ll be there for you, when the spell starts to blow. I’ll be there for you, like I’ve been there before. I’ll be there for you, cause you’re there for me too. [...] ♥ I'LL BE THERE FOR YOU.

LES LIONS D'OR.
PARCE QUE LES MEILLEURS N'ONT PAS BESOIN DE SE JUSTIFIER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HUFFLEPUFF ҩ Procrastination is hard work.

ϟ inscription : 07/08/2011
ϟ hiboux : 174
MessageSujet: Re: Life is unexpected ♣ Nohlan   Mer 7 Sep - 19:10

Le jeune homme était roux, elle savait qu’il était dans la même maison de Proserpine : Gryffondor. Cela lui paraissait tellement étrange de ressentir une telle sensation, comme si elle pouvait lui faire confiance, comme si il était son super héros et qu’il l’a protégerait de tout. Elle eut un air désolé en voyant qu’elle avait réagit de façon assez violente. « Je m'excuse, je ne voulais pas.. Je veux dire je vais t'aider. » La jeune fille sourit intérieurement car il est vrai que la plupart des élèves ne l’aurait pas aider (et cela c’était prouver par le simple fait qu’aucun ne lui est proposer de l’aide dans le couloir). Les livres qui étaient éparpillaient avaient une drôle de tête. Ils étaient vieux et poussiéreux, elle se demandait comment on pouvait encore les utilisaient, surtout que les pages étaient à moitié déchiré. Pendant qu’elle était en pleine réflexion existentielle sur l’état de ses livres, elle sentit le regard insistant du jeune homme. Là, elle commençait à se faire des film du genre « J’espère que ce n’est pas un serial killer ou autres « Oui Briséis est le genre de fille à ce faire pas d’histoire, tout le temps en train de s’imaginer des choses impossible. « On ne s'est pas déjà croisé quelque part ? » En temps normal Briséis aurait directement conclue que c’était une sorte de technique de séduction pour les garçon pas très habile, qui n’a jamais entendue le fameux : On ne s’est pas déjà croisé quelque part ? Pour pouvoir discuter avec une fille. Mais là, c’était différend, c’était quelque chose d’extrêmement étrange, une impression de déjà vu. C’est comme si elle ne l’avait pas vu depuis des années, comme si il fessait partie intégrante de son être. Ils étaient maintenant tout les deux debout, elle portait certains livres et il venait de prendre le reste de la pille. Briséis aurait voulut répliquer à la question qu’il venait de lui poser mais elle fut coupée par la reprise du jeune homme. « Excuse-moi je dois avoir rêvé, si t'as besoin d'aide pour emmener tes bouquins je ne sais où, je veux bien te proposer mon aide. » Elle émit un léger sourire et se maudit intérieurement d’avoir aussi mal réagit, pourquoi c’était tout le temps comme cela ? Pourquoi devait elle faire mauvaise impression aux personnes les plus gentilles alors qu’elle fessait bonne impressions aux parfait imbécile. Elle n'attendit pas qu’on lui répète deux fois pour l’aide et sautât sur l’occasion en disant « Je veux bien de l’aide enfin si ça ne te dérange pas ? » Elle se trouver en face de lui et le détailler du regard, c’était tellement étrange … sa tête lui disait quelque chose, il fallait qu’elle découvre ce qui il était, elle avait aussi l’impression que si elle le découvrait sa vie aller changer, ne lui demandait pas pourquoi, elle le sentait. C’est avec un sourire rassurant qu’elle se dirigeât d’un pas nonchalant vers la bibliothèque suivit de son compagnon, elle avait envie de défaire la mauvaise image qu’elle avait donner d’elle en s’excusant et en se présentant. « Je suis désolé si j’ai était plutôt agressive, à vraie dire c’est pas vraiment mon genre mais j’ai pas eut une journée très facile » Il est vraie que cela n’excuser en rien sa conduite mais bon, il fallait bien qu’elle trouve une justification. « Je m’appelle Briséis Ferguson, je suis actuellement à Poufsouffle, j’ai affreusement peur des fourmis et des nains de jardin et ma couleur préférée est le bleu, je pense que maintenant tu me connaît parfaitement » Dit elle, avant de rire aux éclats. A vraie dire elle voulait alléger un peu la situation qui était tendue, elle le sentait. Elle ne rater jamais une occasion d’amuser la galerie et quand elle rencontrer de nouvelle personne elle aimait beaucoup joué le numéro de ‘’ Je raconte complètement ma vie pour mettre la personne à l’aise’’ Cela peut paraître bête et complètement fou, cependant cela marchait parfaitement. Ils étaient arriver devant la grande porte de la bibliothèque et venait à peine d’entrée dans la grande salle ou l’on pouvait voir quelque élèves dispersé dans des tables disposé dans l’allée central. En vérité il n’y avait pas grand monde, les élèves ne se bousculaient pas tellement vers la bilbithéque trouvant cela assez « ringuard » dans le genre et pour tout avouer Mme Pince n’arranger pas tellement les choses en répétant continuellement « Shuuut » d’une façon stridente. Briséis n’était pas du genre à juger les gens par leur apparence mais dans certains cas cela était une évidence, la majorité des gens présent dans la salle était l’archétype du timide bosseur : un élève qui n’arrête pas de travailler et qui pense avoir foutue sa vie en l’air car il n’a pas eut l’appréciation « Très bien », le genre de personne qui se retrouve à 40 ans comme une bonne poire avec un poste assez important, qui rend service à tout le monde, qui accepte de remplacer les autres si ils sont malade ( ou plutôt si ils font semblant de l’être), le genre de personne qui se feras avoir tout les jours car comme par hasard, tout les jours on a oublié sa monnaie pour aller boire un coup, bref comme c’était dit précédemment : une vrai bonne poire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Life is unexpected ♣ Nohlan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Life is unexpected ♣ Nohlan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» what would you pair with london life
» ÉCLOSION DE FLEURS..LIFE OF FLOWERS SUBLÎME
» Plus Belle la Life
» Convention Swiss Life
» Barbie Life in the Dreamhouse line (2013)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La renommée est une amie bien peu fidèle. :: QUATRIÈME ÉTAGE :: La bibliothèque-
Sauter vers: